Bilan 2009



flyerRAIDMINIER 2009 p1


Résultats

samedi-.pdf samedi-.pdf
classement-co-nocturne.pdf classement-co-nocturne.pdf
dimanche-.pdf dimanche-.pdf
classement-final.pdf classement-final.pdf

decouverte.pdf decouverte.pdf




La belle histoire du Raid Bassin Minier continue de s’écrire avec succès. Si les organisateurs ne sont pas pour grand-chose dans l’exceptionnelle météo qui a accompagné la 4ème édition du RBM, ils se félicitent de cet allié de poids qu’est le soleil pour montrer sous un autre jour le patrimoine bâti et paysager du bassin minier. De plus en plus nombreux les raideurs du RBM continuent d’en apprécier la spécificité : faire du sport, sans concession sur les performances, dans un environnement riche d’histoire et de mutations en cours.

 

 

Le Raid Bassin Minier fait désormais partie des grands rendez-vous du sport de pleine nature en région Nord – Pas de Calais 

 

Tous les amateurs de raid le savent : on attend toujours le dernier moment pour s’inscrire (choix cornélien entre telle ou telle épreuve, risque de blessure, recherche des équipiers…). Force est de constater qu’il faudra désormais enfreindre cette règle pour participer au RBM ! En effet, en 2009, la Mission Bassin Minier, organisatrice de l’évènement, avait d’abord limité à 60 équipes le nombre de places disponibles dans la formule Extrême (samedi+dimanche). Celles-ci étaient toutes réservées dès le 1er septembre. Les 10 places supplémentaires proposées se sont arrachées dès le 2 septembre. La formule Découverte (sur la journée du dimanche), elle aussi, fait le plein avec 20 équipes, et le Raid Jeunes a accueilli 9 équipes (2 de plus que l’an dernier). Le Dimanche, quand toutes les équipes étaient en course, 270 raideurs adultes (2 concurrents + 1 assistant) et 25 jeunes arpentaient les territoires du bassin minier. Faut-il rappeler qu’ils étaient 75 en 2006, 129 en 2007, 198 en 2008. Le succès est indéniable, la réputation de l’épreuve n’est plus à faire et l’organisation aura maintenant à gérer la frustration de ceux qui ne pourront en être. Car il est évident que nous ne pourrons pas accueillir chaque année de plus en plus de monde. Sans doute que la barre des 100 équipes constituera une limite raisonnable à ne pas franchir pour ne pas mettre en danger la qualité de l’épreuve.

 

Il est intéressant de noter que le RBM bénéficie d’une très grande fidélité des équipes depuis même la première édition. Pour autant, le cercle s’élargit, s’ouvre et la réputation de l’épreuve intéresse au-delà de la Région Nord - Pas de Calais. Ainsi, deux des membres de l’équipe vainqueur du classement général viennent d’Auvergne et du Languedoc. La féminine de l’équipe vainqueur du classement mixte vient de Dijon. Ainsi la liste des départements touchés par le RBM s’agrandit d’année en année : Nord, Pas-de-Calais, Somme, Aisne, Val d’Oise, Seine Saint Denis, Val de Marne, Paris, Ile et Vilaine, Centre, Côte d’Or, Vosges, Bas Rhin, Finistère, Savoie, Hérault et Belgique…

 

L’édition 2009 a offert pour la première fois un parcours traversant le Bassin Minier d’Ouest en Est avec une grande diversité d’épreuves :

   -  Un départ du Parc Départemental d’Olhain, avec un prologue VTT très technique ;

   -  Des courses d’orientation dans la forêt d’Olhain, sur les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle, le site des Argales à Rieulay, dans la forêt de Marchiennes en s’appuyant sur des supports variés (carte CO, CO mémo, Azimut-Distance, photo aérienne) ;

   -  Un trail au tracé inédit dans le Bois des Dames à Gosnay ;

   -  Des épreuves nautiques : natation au parc de la Fossette à Barlin, liaison canoë sur le canal d’Aire, parcours flotteur à Rieulay ;

   -  Des ateliers d’accro-cordes vertigineux installés sur le site minier d’Arenberg ;

   -  Un relais trail/roller/CO sur le site du 9-9 bis de Oignies ;

   -  Un saut à l’élastique de près de 60m de haut ;

   -  Une épreuve « Patrimoine » plus difficile.

 

 

Le Raid Bassin Minier constitue un vecteur de promotion des territoires

 

Les sports de Nature sont actuellement l’activité sportive qui connait le plus fort développement. La région Nord - Pas de Calais qui souffre de manière chronique d’un retard de développement, comble progressivement dans ce domaine son retard. Le développement d’évènements porteurs d’image comme le RBM contribue à la promotion des pratiques sportives dont les bienfaits pour la santé ne sont plus à démontrer.

 

Les participants ont, comme les années précédentes, pu apprécier des sites sur lesquels les collectivités locales ont fait de nombreux efforts de reconquête, permettant ainsi une renaturation profonde du territoire, la revalorisation de fonciers dégradés, la qualification d’éléments de patrimoine.

Le Raid Bassin Minier 2009 a retrouvé une couverture Presse satisfaisante. Au-delà de quelques supports ciblés (Sprint, La Lettre Aventure et Sport de Nature, Endurance Mag), le Raid a fait l’objet d’un article publié en page régionale de la Voix du Nord, édition du Dimanche, consacré à l’essor des sports de nature dans le bassin minier. Quelques comptes rendus dans les éditions locales également. Une couverture TV intéressante puisque le RBM a eu le droit à un beau sujet dans le 19-20 de France 3, dans le journal des sports. A noter aussi un sujet diffusé sur l’antenne de Wéo.

Les habituels supports de communication ont été utilisés pour informer de la tenue de l’événement (flyers et sites Internet) avec un retour plus que satisfaisant au regard du nombre d’inscrits. Mis en place en 2007, le blog dédié au RBM (www.raidbassinminier.com) a été largement mobilisé pour la promotion de l’événement (présentation de la manifestation et de ses partenaires, revue de presse, vidéos…) et la gestion de l’interface avec les concurrents (inscriptions, diffusion d’informations pratiques, publication des résultats, échanges des impressions…). Pendant le week-end, une équipe Photo (Samuel Dhote) et une équipe Vidéo (Tapprod) ont couvert l’événement. Grâce à ces moyens humains et techniques, un DVD sera produit pour la fin de l’année 2009 et offert à chaque équipe. Bien sûr, ce DVD sera largement distribué auprès de nos partenaires publics et privés. Nous continuerons de l’utiliser comme support de promotion pour la prochaine édition, car il montre bien l’esprit et les qualités du Raid Bassin Minier.

 

 

Le Raid Bassin Minier a continué de développer son public

 

L’édition 2009 a conservé le principe des 3 formules : Extrême, Découverte et Jeunes :

 

   -  La formule « Raid Extrême » destinée aux raideurs et sportifs confirmés constitue assurément la formule phare. En 2009, 70 équipes l’ont choisie car elle intègre toutes les dimensions d’un Raid : longueur de l’épreuve, diversité des activités, enchaînement de deux journées, bivouac, esprit de compétition et/ou de solidarité, don de soi… 12 équipes mixtes faisaient partie de l’aventure et une équipe féminine a relevé le défi. Au final, 270 raideurs qui ont fourni entre 13 et 18 heures d’efforts…

L’organisation a apprécié la fidélité d’équipes qui sont présentes depuis l’origine et qui contribuent à un bon bouche à oreilles en faveur du Raid. Il est intéressant de noter que les fidèles se trouvent autant parmi les « costauds » que parmi les « touristes ». L’édition 2009 a été marquée par un renouvellement du podium.

En effet, pour sa première participation, l’équipe Soul of Tribe l’emporte avec seulement 3’42’’ d’avance sur les second du classement général et premier du classement mixte Issy Aventures (également première participation).

Opales Notaires et Team Off Road (des fidèles toutes les 2) complètent le podium du général et Les Routards et Chti Aventure 1 (d’autres fidèles) le podium mixte. Les sept premiers se tiennent en une heure, ce qui nous conduit à réfléchir à l’opportunité d’une épreuve « élite » pour la cinquième édition en 2010…

 

   -  La formule « Raid Découverte » a attiré 20 équipes qui ont rejoint le parcours pour la journée du dimanche, soit tout de même 70 km de liaisons et un relais trail/roller/CO, un run and bike, une CO mémo et une CO au score, soit entre 6 et 8 heures d’efforts selon les équipes, un avant goût que beaucoup nous ont promis de transformer en expérience totale en venant sur la formule Extrême l’an prochain !

 

   -  La formule « Raid Jeunes », ouverte aux jeunes de 12 à 17 ans, semble frémir. En effet, 9 équipes ont participé en 2009, avec une plus grande diversité des origines. 4 équipes venaient d’un foyer de Villeneuve d’Ascq, deux de la Communauté de Communes de Desvres, 3 étaient des équipes « privées ». Si le parcours a été adapté, les jeunes ont tout de même parcouru une liaison commune avec les autres concurrents, pouvant ainsi apprécier la différence de rythme… Après avoir douté de l’opportunité de pérenniser la formule, nous pensons finalement maintenir cette catégorie, contribuant ainsi à la sensibilisation aux bienfaits des sports de nature auprès du jeune public.

 

 

Le Raid Bassin Minier s’inscrit dans un partenariat public et privé qui constitue la clé de son succès

 

Sur ce sujet, nous n’avons pas une ligne à changer à ce que nous indiquions dans le bilan 2008. La mobilisation croisée de collectivités territoriales, de structures publiques émanant de ces collectivités, de fédérations sportives, de prestataires impliqués et de partenaires privés relève à la fois d’une logique économique (ne pas rendre le financement du Raid trop dépendant d’une seule entité) et d’une logique de foisonnement :

 

   -  Les collectivités territoriales : le Conseil Régional Nord – Pas de Calais, les Conseils Généraux du Nord et du Pas-de-Calais, les structures intercommunales du Bassin Minier (Communauté d’Agglomération de l’Artois, la CommunAupole de Lens-Liévin, la Communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin, du Douaisis, de la Porte du Hainaut et le Communauté de Communes du Cœur d’Ostrevent) ont confirmé leur engagement dans le financement du Raid Bassin Minier. Nous renouvelons par contre notre volonté de mieux inscrire le RBM dans l’action de nos partenaires, favoriser les échanges d’expérience, encourager le foisonnement. Nous apprécions par exemple l’initiative de la CAHC qui a développé un Raid Jeune permettant de sensibiliser aux vertus de cette activité sportive émergente. Nous continuons de croire que le RBM peut favoriser l’animation locale au cours du week-end. Pour preuve, la place de la Mairie de Loos-en-Gohelle qui n’a pas désempli du samedi après-midi grâce à la présence du saut à l’élastique. Ou encore le site minier d’Arenberg qui a pu accueillir quelques dizaines de jeunes venu tester le parcours aérien installé dans une des salles des machines du site. Nous avons besoin pour cela de l’engagement des collectivités, au-delà du soutien à l’épreuve en tant que telle. Cet engagement n’est pas forcément financier (un arrêté municipal, la présence d’un agent, la mobilisation de partenaires locaux).

 

   -  D’acteurs impliqués dans la promotion et le développement du territoire : le Parc Départemental d’Olhain (qui nous a accueilli pour le départ et propose de s’investir plus encore pour l’édition 2010 avec en particulier l’accueil du Bivouac), le Parc Naturel Régional Scarpe – Escaut (qui a organisé un buffet de clôture de Raid valorisant les produits locaux), Culture Commune (qui nous régale depuis maintenant 3 ans) deviennent des acteurs de plus en plus actifs de l’organisation. Leurs concours restent précieux dans la qualité d’accueil et dans la diffusion de notre ambition autour du changement d’image.

 

   -  De partenaires du monde sportif : l’association Team Cap Opale contribue de manière essentielle, par son intime connaissance de la pratique du raid, à la qualité sportive de l’épreuve. Les fédérations de Canoë-Kayak et de Course d’orientation contribuent à la mise en œuvre des épreuves impliquant leur domaine de compétence en facilitant notamment la mise à disposition de matériels (interface avec les clubs pour la mobilisation des canoës, prêt du matériel de pointage électronique Sport Ident…).

 

   -  Des acteurs économiques : le groupe Maisons et Cités, Pas de Calais Habitat, sont des acteurs majeurs du changement d’image par la production de logements à laquelle ils contribuent massivement dans le bassin minier. Leur engagement à nos côtés témoigne de leur attachement à ce territoire et l’évolution de sa perception. La société Schistes du Nord et du Pas-de-Calais, contributeur au financement du Raid Bassin Minier depuis l’origine, participe à l’évolution des paysages en exploitant et en remodelant les terrils. La Caisse d’Epargne Nord France Europe est un partenaire régulier des manifestations sportives et témoigne d’une forte appréciation du Raid Bassin Minier en exigeant une visibilité importante sur l’épreuve comme en témoigne la présence de son logo sur les dossards des raideurs. Nos fournisseurs de lots divers font un effort de plus en plus significatif, permettant une dotation d’un niveau assez exceptionnel.

 

 

Le soutien financier des partenaires institutionnels et privés a permis de mettre en place une manifestation d’une grande qualité et accessible au plus grand nombre grâce à la faiblesse des frais d’inscription demandés (105€/équipe pour le « Raid Extrême », 60€/équipe pour le « Raid Découverte » et 30€/équipe pour le « Raid Jeunes »). Notons que les tarifs d’inscription n’ont pas augmenté cette année, mais qu’ils passeront l’an prochain à 120€/équipe pour le Raid Extrême, mais resteront stables pour les deux autres formules qui n’engagent pas les mêmes dépenses.

 

 

Le Raid Bassin Minier poursuit son développement

 

Il nous semble désormais que nous n’avons plus à développer une communication offensive pour remplir nos objectifs de fréquentation du Raid Bassin Minier.

Nous souhaitons bien sûr continuer d’améliorer l’organisation de l’événement :

   -  Sur le volet sportif :

  • Mieux orienter la stratégie des équipes en incitant à la pratique de l’ensemble des épreuves par une augmentation de la valeur-temps des balises sur les épreuves courtes (natation, relais, CO) ;
  • Continuer la recherche de qualité et d’originalité sur les épreuves de course d’orientation : diversification des supports, choix des sites, parcours favorisant la stratégie d’équipe …

   -  Sur un plan logistique :

  • Améliorer la gestion des temps de course, et notamment le différentiel entre les équipes de tête et les dernières, pour faciliter l’organisation logistique : multiplier les barrières horaires, inclure plus d’épreuves « bonus » pour les équipes jouant le podium…
  • Poursuivre la démarche initiée cette année visant à limiter l’impact environnemental de la manifestation : utilisation de produits recyclables, tri des déchets…
   -  Sur le rayonnement de la manifestation
  • Favoriser le développement du partenariat avec les territoires pour que le passage du RBM soit l’occasion d’une fête, d’un évènement en lien avec les sports de nature, avec la trame verte, avec la valorisation du patrimoine.
  • Poursuivre l’important travail de communication autour de l’événement en renforçant les partenariats avec les médias et en valorisant les outils de promotion du RBM (photos, DVD).

 

Enfin, nous souhaitons inscrire le Raid Bassin Minier dans la dynamique métropolitaine en invitant son parcours à déborder des frontières géographico-historiques du bassin minier. Ainsi, nous envisageons pour l’édition 2010, un départ qui pourrait se faire du parc Mosaïc à Houplin Ancoisne, réalisation exemplaire de l’Espace Naturel Lille Métropole, qui s’inscrit dans le grand parc de la Deûle reliant la métropole lilloise à l’agglomération lensoise. L’édition 2011, elle, est déjà inscrite au programme INTERREG IV, ICI, Itinéraire de la Culture Industrielle et sera une édition transfrontalière avec le Hainaut Belge.

 


CHALLENGE REGIONAL

logo-horizontal

REVUE DE PRESSE

LIVRE D'OR

livre-d-or-XS.gif

COMMUNAUTE RAID BASSIN MINIER

Communiquez, échangez, partagez autour du Raid Bassin Minier sur nos forums de discution :

Facebook icon     over-blog

INSCRIT SUR

logoRaid

CONTACT

Mission Bassin Minier
      03.21.08.72.72

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés